滕彪文集
[主页]->[独立中文笔会]->[滕彪文集]->[Le Parti communiste chinois est confronté à une série de crises]
滕彪文集
·学者滕彪等人探望基督徒母亲被殴打/RFA
·‘Did We Stand on the Side of Tank Man?’
·The Quest to Save the World's Scholars From Persecution and Death
·北京准备出手整肃海内外NGO与学术界
·时事大家谈:中国新国安法,党国不分?
·Comments on the draft law on Foreign NGO Management
·评《境外非政府组织管理法》和《国家安全法》草案
·《回到革命》亮相香港书展
·China is moving toward a new totalitarianism
·Uncivil/ The Economist
·《回到革命》编选说明、封面设计说明
·习近平为何清洗人权律师
·Why Xi Jinping is Purging China’s Human Rights Lawyers
·CCP party has an exaggerated fear of a color revolution
·維權律師享受和集權者鬥爭樂趣
·Toast at the Stateless Breakfast
·"China é responsável por 90% das execuções mundiais"
·敗訴多於勝訴的名律師(上)
·敗訴多於勝訴的名律師(下)
·China's international relations at a time of rising rule of law challe
·Seven Chinese activists wrote to the Dutch King
·七名中国民主人士致信荷兰国王
·專訪維權律師滕彪對中國法治人權的解讀
·中共的政治株连
·Dictatorship is a Decapitator, Whether it Tortures You or Treats You W
·Innocence project movement in China rises to aid the wrongfully convic
·好處沙龍【選後台灣如何面對中國巨變】
·“你恐惧,中共的目的就达到了”
·SOME QUESTIONS FOR PRESIDENT OBAMA TO ASK PRESIDENT XI
·Book Debate Raises Questions of Self-Censorship by Foreign Groups in C
·Leaked Email: ABA Cancels Book for Fear of ‘Upsetting the Chinese Gov
·Is the ABA Afraid of the Chinese Government?
·Middle way should not be the only voice: Chinese activist to Tibetans
·Middle way not the only way for Tibet, says Chinese rights lawyer
·被曝光的电邮:怕惹恼北京美国律师协会取消出版《黎明前的黑暗》
·美律协违约拒为滕彪出书 国会要求解释
·高智晟:ABA和滕彪哪個更應該強大
·Lawmakers Pounce After ABA Scraps Book by China Rights Lawyer
·American Self-Censorship Association/WSJ
·An interview with China’s foremost rights lawyer Dr Teng Biao
·纽约时报:中国律师新书命运引发在华NGO自我审查争议
·Is China Returning to the Madness of Mao’s Cultural Revolution?
·The Conundrum of Compromise/Robert Precht
·Congress Still Calling Out ABA Over Canceled Book Deal
·No country for academics: Chinese crackdown forces intellectuals abroa
·中共血債大於其他專制國家
·江绪林之死反映中国知识分子精神痛苦唯有自杀寻求解脱
·"THERE WILL ALWAYS BE SOME BRAVE ACTIVISTS WHO REFUSE TO KEEP QUIET"
·“你们全家都是共产党员!”
·滕彪和江天勇获第25届杰出民主人士奖
·访滕彪:中国司法何以如此“高效率”
·'China wacht een revolutie, ik hoop een vreedzame'
·Arrestatiegolf China toont angst van regime
·ENTRETIEN AVEC LE DéFENSEUR DES DROITS DE L'HOMME TENG BIAO
·Le Parti communiste chinois est confronté à une série de crises
·英媒:遭受打击 中国知识分子被迫出国
·709 Crackdown/ Front Line Defenders
·Cataloging the Torture of Lawyers in China
·南海仲裁的法理基础及其对中国的政治冲击
·the Comfort of Self-Censorship
·G20前夕美国家安全顾问会晤中国人权人士
·Chinese dissidents urge Obama to press Xi Jinping on human rights at G
·China blocks major civil society groups from monitoring G20 summit
·Open Letter to G20 Leaders attending the 2016 G20 Summit
·自我审查的自我安慰/滕彪
·细雨中的独白——写给十七年
·Rights lawyers publicly shamed by China's national bar association
·沉默的暴行
·中共“长臂”施压 维权律师滕彪妻子被迫离职
·除了革命,中国已经别无道路
·高瑜案件从一开始就是政治操控
·毛式文革与恐怖主义之异同——国内外专家学者访谈
·最高法维护狼牙山五壮士名誉 学者批司法为文宣服务
·滕彪和杨建利投书彭博社 批评美国大选不谈中国人权议题
·“未来关键运动的发起者可能是我们都不认识的人。”
·政治因素杀死了贾敬龙
·中国维权人士在达兰萨拉与藏人探讨“中共的命运”
·黑暗的2016:中国人权更加倒退的一年
·滕彪談廢死
·滕彪:酷刑逼供背後是国家支持的系统性暴力
·在黑暗中尋找光明
·专访滕彪、杨建利:美国新法案 不给人权侵害者发签证
·海内外民主人士促美制裁中国人权迫害者/RFA
·A Joint Statement Upon the Establishment of ‘China Human Rights Accou
·关于成立“中国人权问责中心”的声明
·Group to Probe China's Human Rights Violations Under U.S. Law
·The Long Reach of China to Silence Its Critics
·王臧:极权主义,不止是“地域性灾难”
·Trump has the power to fight China on human rights. Will he use it?
·纪录片《吊照门》
·「吊照门」事件 引发法界震盪
·脸书玩命想进中国/RFA
·中国反酷刑联盟成立公告
·德电台奖冉云飞滕彪获提名
·中国维权律师:风雨中的坚持
·Harassed Chinese rights lawyer still speaking out on Tibetans’ plight
·Beijing Suspends Licenses of 2 Lawyers Who Offered to Defend Tibetans
·VOA连线:中国反酷刑联盟成立,向酷刑说“不”
·Announcement of the Establishment of the China Anti-Torture Alliance
·Chinese Court Upends 13-Year-Old Rape, Murder, Robbery Convictions
·中共迫害律师的前前后后
[列出本栏目所有内容]
欢迎在此做广告
Le Parti communiste chinois est confronté à une série de crises

   Le Parti communiste chinois est confronté à une série de crises
   
   Le Monde.fr | 16.03.2016 à 17h21 |
   
   Propos recueillis par Harold Thibault


   
   http://www.lemonde.fr/international/article/2016/03/16/le-parti-communiste-chinois-est-confronte-a-une-serie-de-crises_4884087_3210.html
   
   L'avocat Teng Biao au Congrès américain (Washington), le 18 Septembre, 2015, peu avant la visite du président chinois Xi Jinping aux états-Unis.
   Figure de la lutte pour le respect des droits fondamentaux en Chine, Teng Biao a défendu entre autres des victimes d’expropriations illégales, des activistes mobilisés contre le sida, des membres du mouvement spirituel Falun Gong et des dissidents tibétains. Il s’est engagé contre la peine de mort. Il a reçu en 2007 le Prix des Droits de l’homme de la République française. Pour son engagement, il a été détenu à trois reprises, torturé, et s’est vu retirer sa licence.
   
   DEPUIS LE 9 JUILLET DERNIER, PLUS DE 317 AVOCATS ONT éTé DéTENUS, INTIMIDéS OU GARDéS AU SECRET
   Ses confrères subissent une campagne de répression d’une ampleur inédite dans la Chine d’après les évènements de Tiananmen. Le secrétaire du Parti communiste et président, Xi Jinping, ne laisse aucune place à la critique et à la société civile. Depuis que ses confrères, Pu Zhiqiang et Xu Zhiyong, respectivement avocat et activiste du mouvement de vigie citoyenne ont été arrêtés, Teng Biao présume qu’il le serait à son tour s’il rentrait en Chine. Actuellement en résidence de recherche à Harvard et New York University, il était de passage à Paris, mercredi 16 mars, et critique la campagne de répression menée contre les avocats chinois depuis juillet dernier.
   
    Lire aussi : Le premier ministre chinois tente de rassurer sur fond de raidissement politique
   
   Quelle est la situation actuellement pour les avocats qui se saisissent de dossiers sensibles en Chine ?
   
   Depuis le 9 juillet dernier, plus de 317 avocats ont été détenus, intimidés ou gardés au secret. 27 sont toujours en détention, beaucoup sont sous le coup de charges lourdes, telles que l’incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat. Deux n’ont toujours pas réapparu ; 29 sont soumis à une interdiction de sortie du territoire. De nombreuses ONG ont été fermées. La situation en Chine est très mauvaise et continue de se détériorer. En 2013 déjà, plusieurs de mes amis du nouveau mouvement citoyen ont été arrêtés. On m’a conseillé de ne pas rentrer.
   
   Comment expliquer une telle campagne de répression ?
   
   La première raison est que Xi Jinping refuse les idées d’Etat de droit et de démocratie. Il renforce le parti unique et fait de son mieux pour asseoir son propre pouvoir. La situation est que le Parti semble fort et puissant mais en réalité le PCC est confronté à une série de crises : politique, économique, sociale, à un conflit entre le peuple et le gouvernement. Le Parti lui-même connaît des luttes de pouvoir internes. Il y a une crise environnementale, la croissance économique est en baisse… Il y a aussi une crise idéologique, les gens tendent à ne pas croire la propagande communiste, même les hauts dirigeants ne croient pas à l’idéologie officielle. En contraste, le mouvement des droits de l’homme a gagné beaucoup de soutien ces dernières années. Il s’est organisé, s’est politisé et a gagné la rue. Le Parti le voit comme une menace réelle au système politique et a donc décidé de le réprimer.
   
   Peu d’avocats, d’intellectuels, d’auteurs ou de journalistes osent désormais exprimer leurs opinions. Faut-il en conclure que le mouvement pour les droits de l’homme en Chine est mort ?
   
   SUR INTERNET, DES BLOGUEURS CRITIQUENT TOUJOURS LES OFFICIELS
   On ne retombe pas à zéro. Certains avocats se saisissent toujours d’affaires sensibles. Beaucoup de nouveaux avocats se joignent à ce mouvement. Ils défendent désormais les avocats détenus. Des ONG ont été fermées mais d’autres font toujours leur travail. Sur internet, des blogueurs critiquent toujours les officiels. Le gouvernement veut tuer ce mouvement mais les gens insistent pour leur cause car dans ce système politique et légal les droits les plus fondamentaux ne sont pas garantis. Ses victimes se lèvent.
   
   La masse du peuple chinois ne semble pourtant pas se mobiliser et Xi Jinping est plutôt populaire.
   
   Même quand le mouvement pour les droits de l’homme était très actif, la majorité ne nous connaissait pas. Beaucoup de Chinois, qu’ils soient vieux ou jeunes, sont endoctrinés, ils croient tout ce que le gouvernement leur raconte. Ils n’ont pas la liberté de s’informer. Le mouvement pour les droits de l’homme progressait rapidement mais comparé à l’ensemble de la société chinoise, c’était une portion congrue. Sur ce plan, on peut d’ailleurs dire que les craintes du Parti communiste sont exagérées, il veut détruire un mouvement qui est très faible, pour éviter qu’il ne vienne à menacer le système.
   
   Lorsqu’il est monté au pouvoir, certains ont imaginé que Xi Jinping pourrait être un réformateur car son père avait incité Deng Xiaoping aux réformes économiques.
   
   IL SERAIT AUJOURD’HUI TOTALEMENT ERRONé DE VOIR EN M. XI UN RéFORMATEUR
   Quand il est devenu secrétaire du Parti et président, beaucoup ont eu cet espoir mais pas moi. Je ne crois pas qu’un dirigeant du Parti puisse apporter ce type de changement. Particulièrement pas Xi Jinping, car c’est un prince rouge (héritier d’un dirigeant historique du PCC). Sa position doit consister à suivre la règle du parti unique. Trois années se sont écoulées et il serait aujourd’hui totalement erroné de voir en M. Xi un réformateur. Il n’y a aucune incitation à la réforme politique. Toute cette répression, ce n’est pas parce qu’il est fou mais du fait d’un calcul réfléchi : s’il n’agissait pas ainsi, le pouvoir du régime serait menacé plus tôt. Il y avait déjà des campagnes de répression sous ses prédécesseurs mais il a calculé que s’il ne passait pas à un niveau plus dur, il perdrait le contrôle.
   
   Qu’est-ce qui est différent avec Xi Jinping ?
   
   ON EST PASSé D’UNE DIRECTION COLLECTIVE à UNE DICTATURE PERSONNELLE
   Il semble suivre l’exemple de Mao Zedong, de nombreux éléments montrent qu’il renforce son pouvoir personnel. On entend des chansons faisant ses louanges, ses propres vertus, et personne ne peut le défier. Il a créé des groupes de travail au sein du gouvernement central pour contourner les institutions préexistantes (Xi Jinping est lui-même à la tête de ces groupes). Après Deng Xiaoping, la gouvernance de la Chine fut placée entre les mains des 7 à 9 membres du Comité permanent du Politburo. On est passé d’une direction collective à une dictature personnelle et il recourt au culte de la personnalité. C’est une vraie différence et un signal très dangereux.
(2016/07/02 发表)
blog comments powered by Disqus

©Boxun News Network All Rights Reserved.
所有栏目和文章由作者或专栏管理员整理制作,均不代表博讯立场